Passer au contenu principal
Par |

Responsables de près d’un quart des émissions mondiales de CO2, les transports sont le talon d’Achille de la plupart des villes. Pourtant, face à une demande d’énergie toujours plus importante, il reste beaucoup à faire pour atteindre les cibles du Programme 2030. Deux nouvelles normes, tout juste publiées, contribueront à rendre les transports intelligents et efficaces dans les zones urbaines existantes et en développement.

Les applications de covoiturage, les voitures et bus électriques et les pistes cyclables ont tous participé à enrayer la hausse de la demande d’énergie dans le secteur des transports, mais cela ne suffit pas. Alors que la population augmente, la demande continue de croître et les véhicules routiers représentent toujours la plus grande part des émissions de CO2 imputables aux transports.

Le transport intelligent, qui requiert moins d’énergie et dont l’impact sur l’environnement est moins important, permet aux citadins, mais aussi à l’environnement et à notre planète, de mieux respirer. Il rend également les villes plus attractives. Deux nouvelles Normes internationales appelées à y contribuer viennent tout juste d’être publiées.

ISO 37161, Infrastructures urbaines intelligentes – Recommandations sur le transport intelligent pour les économies d’énergie dans les services de transport, fournit aux organisations du secteur des transports, aux pouvoirs publics aux niveaux local et national et à l’ensemble des acteurs du secteur des recommandations sur la manière de réduire la consommation d’énergie dans le transport de voyageurs, les services postaux, de livraison et de transport de marchandises. Cette norme propose différentes options dont l’adoption permet d’économiser de l’énergie, ainsi que des recommandations relatives à la maintenance et au suivi.

ISO 37162, Infrastructures urbaines intelligentes – Transport intelligent pour les territoires en développement, vient compléter cette norme. Elle aide les urbanistes chargés de nouveaux projets de développement et de territoires en développement à mettre en place des services de transport qui répondent à la fois aux besoins de la population et aux questions de durabilité.

Electric bus on charge using pure energy from wind turbines.

Selon M. Yoshiaki Ichikawa, Président du sous-comité ISO chargé de l’élaboration de ces normes, la réduction de la consommation d’énergie et la mise en œuvre de changements bénéfiques pour l’environnement exigent une approche globale.

« Les réseaux de transport peuvent être particulièrement complexes car ils impliquent non seulement les véhicules utilisés, mais aussi l’ensemble du système opérationnel », explique-t-il.

« Ces normes fournissent des recommandations pour chaque aspect du transport, y compris les critères et paramètres dont il faut tenir compte lors du choix d’options d’économie d’énergie, pour des résultats à long terme. »

ISO 37161 et ISO 37162 sont deux des nombreuses normes ISO portant sur la question des transports intelligents, notamment ISO 37157 (villes compactes), ISO 37158 (bus alimentés par des batteries pour le transport de voyageurs) et ISO 37159 (transport rapide intra-urbain et interurbain).

Ces normes ont été élaborées par le comité technique ISO/TC 268, Villes et communautés territoriales durables, sous-comité SC 1, Infrastructures urbaines intelligentes, dont le secrétariat est assuré par le JISC, membre de l’ISO pour le Japon. Elles sont disponibles auprès du membre de l’ISO dans votre pays ou sur l’ISO Store.

Informations associées

Contact

Clare Naden
Clare Naden

+41 22 749 0474

Normes

Comités


Press Contact


Journaliste, blogueur ou rédacteur ?

Vous souhaitez obtenir des informations exclusives sur les normes, ou simplement en savoir plus sur ce que nous faisons ? Contactez notre équipe ou consultez notre dossier médias.

Suivez l'actualité de l'ISO

Inscrivez-vous à notre Newsletter (en anglais) pour suivre nos actualités, points de vue et informations sur nos produits.