Le secteur du tourisme croît non seulement jour après jour, mais il favorise la compréhension et la paix entre les pays et les cultures, pourvoit des millions d’emplois et est idéalement placé pour contribuer directement à nombre des 17 Objectifs de développement durable des Nations Unies.

Les structures d’hébergement jouent un rôle essentiel dans les activités touristiques et peuvent donc potentiellement améliorer leur impact sur l’environnement, promouvoir les interactions sociales et contribuer aux économies locales de manière positive. Or, en dépit du nombre de programmes axés sur le tourisme durable déployés partout dans le monde par les voyagistes et autres organismes ayant des intérêts commerciaux, il n’existait jusqu’à présent aucune Norme internationale véritablement impartiale sur la question des hébergements.

La norme ISO 21401, Tourism and related services – Sustainability management system for accommodation establishments – Requirements, définit les exigences environnementales, sociales et économiques pour la mise en œuvre d’un système de management de la durabilité dans les structures d’hébergement du secteur touristique. Elle couvre notamment des questions en lien avec les droits de l’homme, la santé et la sécurité des employés et des clients, la protection de l’environnement, la consommation d’eau et d’énergie, la production de déchets et le développement des économies locales.

Selon Manuel Otero, Président du comité technique de l’ISO responsable de l’élaboration de la norme, il existe sur ce marché de nombreuses initiatives sur lesquelles les prestataires de services d’hébergement pourraient s’appuyer pour améliorer leurs pratiques environnementales, mais jusqu’à présent, aucune n’intégrait les aspects sociaux et économiques et toutes étaient liées, d’une façon ou d’une autre, à des intérêts commerciaux.

« Parce qu’il existe de nombreux programmes mis en place par différents pays et différents organismes en matière d’hébergement durable, il peut s’avérer difficile pour ces structures de déterminer lesquels sont utiles et fiables et comment satisfaire à leurs exigences », explique-t-il.

« Cette norme convenue à l’échelon international apporte de la clarté sur un marché confus. Elle s’applique à tous types d’hébergements et peut s’avérer un outil utile pour améliorer la gestion de la durabilité. Elle contribuera également à stimuler le marché pour davantage de durabilité à la fois dans le secteur de l’hébergement et dans le secteur du tourisme dans son ensemble. »

Alexandre Garrido, Animateur du groupe de travail chargé de l’élaboration de la norme, ajoute que les organismes qui mettront en œuvre un système de management de la durabilité fondé sur ISO 21401 pourront démontrer à leurs clients comme à l’ensemble des acteurs du marché qu’ils s’inscrivent dans une démarche durable.

« Les structures d’hébergement pourront tirer parti d’ISO 21401 pour renforcer leur système de management et améliorer leur réputation, tout en offrant des services de meilleure qualité à leurs clients et en améliorant leurs relations avec leurs fournisseurs, leurs employés et les communautés locales. »

ISO 21401 a été élaborée par le comité technique ISO/TC 228, Tourisme et services connexes, dont le secrétariat est assuré conjointement par l’UNE, membre de l’ISO pour l’Espagne, et l’INNORPI, membre de l’ISO pour la Tunisie. La norme est disponible auprès du membre de l’ISO dans votre pays ou sur l’ISO Store.

Pour en savoir plus sur l’ISO/TC 228, Tourisme et services connexes, visionnez cette courte vidéo :

Video: International Standards for sustainable tourism
International Standards for sustainable tourism

1) United Nations World Tourism Organization