Passer au contenu principal

Cet article appartient à nos archives. 

Son engagement fort et systématique en faveur du management environnemental a fait d'IBM l'une des entreprises les plus soucieuses de l'environnement au monde. Cette spécialiste mondiale des systèmes informatiques intégrés s'est en effet appuyée sur ISO 14001 pour mettreen place une politique globale en matière d'environnement. Wayne Balta, Vice-président, Affaires environnementales et sécurité des produits, chez IBM, nous en dit plus.

Avec ses quelque 380 000 employés et des clients dans plus de 175 pays, IBM est le premier fournisseur de services technologiques au monde. Et d’après l’étude réalisée cette année par la Computer Business Review, IBM est aussi l’une des entreprises les plus vertes du secteur des technologies aux États-Unis.

IBM joue depuis longtemps un rôle précurseur en matière d’environnement. En 1971, année où elle publia sa politique environnementale, l’entreprise défendait déjà ardemment la responsabilité d’entreprise en la matière – et son engagement n’a pas faibli depuis. En 2012, 43 centres de données IBM répartis dans 19 pays de l’Union européenne (UE) ont obtenu le statut de « Participants » à la politique d’efficience énergétique dans le cadre du Code de conduite européen pour l’efficience énergétique des centres de données – un honneur pour IBM, puisqu’elle est la seule à avoir reçu cette distinction pour un nombre aussi important de centres de données.

Au cours des cinq dernières années, IBM a réalisé plus de USD 80 millions de dépenses d’investissement de capital et plus d’USD 463,6 millions de dépenses d’exploitation pour encadrer des programmes environnementaux dans le monde entier.

En l’appliquant à l’ensemble de ses activités, IBM a mis à profit ISO 14001 pour appuyer la mise en commun de bonnes pratiques et solutions, l’amélioration continue et la cohérence à l’échelle mondiale. Ainsi, son système de management environnemental (SME) est plus efficace et efficient, partout où l’entreprise exerce ses activités. Wayne Balta, Vice-président, Affaires environnementales et sécurité des produits, chez IBM, nous parle du SME de sa société, de l’importance qu’a ISO 14001 pour cette entreprise, et en quoi les efforts qu’elle a déployés en matière de protection de l’environnement ne sont pas étrangers à sa réussite.

 

Wayne Balta, Vice-président, Affaires environnementales et sécurité des produits, chez IBM.
 ISOfocus : Les médias citent souvent IBM pour présenter l’intérêt des systèmes de management environnemental. Quelle importance ISO 14001 joue-t-elle dans la stratégie d’IBM ?

Wayne Balta : La politique de protection environnementale mise en place par IBM oblige l’entreprise à adopter une attitude responsable dans toutes ses activités. Le SME que nous avons déployé mondialement fournit le cadre nécessaire pour honorer cette responsabilité et réaliser systématiquement et uniformément nos objectifs de protection de l’environnement, où que nous soyons dans le monde. Cette approche méthodique des questions environnementales permet à IBM de se concentrer proactivement sur le contrôle des intersections environnementales de ses activités et d’améliorer constamment sa performance.

En 1971, IBM a donné un cadre officiel à ses programmes environnementaux et à son engagement en faveur d’une responsabilité environnementale d’entreprise en rendant publique sa politique sur la question dans le document « Corporate Policy on IBM’s Environmental Responsibilities ». Mettre en place ISO 14001 de façon globale et garantir une adhésion uniforme nous a donné l’opportunité d’examiner en profondeur le système de management que nous avions déjà depuis longtemps et, ainsi, de l’améliorer.

Le processus décrit dans ISO 14001 a aidé IBM à rester à la hauteur de ses responsabilités environnementales au moment où ses activités se transformaient, faisant d’elle non plus un simple producteur de systèmes d’intégration verticale, mais un fournisseur d’innovations et de services à haute valeur avec des priorités stratégiques comme l’informatique en nuage, l’analytique, ainsi que les technologies mobiles, sociales et de sécurité. Avec les années, les activités d’IBM ont changé, tout comme notre SME global, qui identifie et contrôle constamment les intersections environnementales qui impliquent pour nous de nouvelles opportunités d’affaires.

IBM est la première entreprise dont le SME a fait l’objet d’un enregistrement mondial pour sa mise en œuvre d’ISO 14001, tant pour la production que pour le développement de ses produits. Quelles ont été les évolutions depuis ?

 

Un échangeur thermique à adsorption (ci-dessus) convertira la chaleur en air froid à l’aide de vapeur, d’eau et de gel de silice.

IBM était la première importante corporation d’envergure mondiale à obtenir l’enregistrement à la norme ISO 14001 d’un seul SME pour le monde entier – et ce, moins d’un an après la publication de la norme. La mise en œuvre de la norme a peut-être été moins difficile pour nous que pour les autres entreprises, car nous avions déjà un solide SME centralisé qui avait fait ses preuves pendant plus de 25 ans et présentait la plupart des caractéristiques énoncées dans la norme. Notre premier enregistrement mondial couvrait le développement de nos produits et nos activités de production.

Depuis 1997, notre SME n’a cessé d’évoluer pour rester en phase avec nos activités en pleine mutation tout en répondant aux besoins de nos clients. Aujourd’hui, notre enregistrement mondial selon ISO 14001 couvre non seulement le développement et la production de nos produits, mais aussi les sites de recherches où nous utilisons des produits chimiques, des organisations présentes dans plusieurs pays et leurs sites hors-fabrication, et différentes opérations, notamment celles relatives aux services de chaîne logistique et au recouvrement global des actifs. Nous avons par ailleurs mis à jour notre SME global pour affronter les opportunités et les enjeux environnementaux en lien avec nos services d’entreprise.

Comment ISO a-t-elle aidé IBM à identifier, et systématiquement réduire, l’incidence de ses activités sur l’environnement ? Avez-vous des faits ou des chiffres à donner à nos lecteurs ?

L’engagement et les réalisations d’IBM en faveur de l’environnement remontent bien avant la mise en œuvre d’ISO 14001. Il serait donc faux de dire que la performance et les résultats de l’entreprise sur le plan environnemental sont uniquement dus à la norme ISO 14001. Toutefois, la rigueur et la discipline dont il a fallu faire preuve pour maintenir l’enregistrement, au niveau mondial, selon ISO 14001, ont contribué à nos réussites et à nos réalisations.

Pendant les 18 années qui ont suivi son premier enregistrement, les activités d’IBM ont évolué au même rythme effréné que les technologies elles-mêmes. Mais notre engagement en faveur de la responsabilité environnementale et de la production de résultats concrets est resté le même.

Sans notre SME mondial, et ISO 14001 qui le sous-tend, nous n’aurions pu, à notre avis, parvenir à cette performance soutenue et à ces résultats, dont voici quelques exemples :

 

À l’aide de la solution de mesure et management (Measurement and Management Technology – MMT) d’IBM, ce robot auto-propulsé génère une cartographie thermique permettant de diagnostiquer les points névralgiques à l’origine d’inefficacités énergétiques.
  • Transparence : En 2015, IBM a publié pour la 25e année consécutive son rapport annuel volontaire sur l’environnement. En 1990, soit il y a un quart de siècle, IBM était parmi les premières à publier un rapport rendant compte de ses programmes et de sa performance en matière d’environnement – un exercice auquel nous nous sommes depuis prêtés année après année, sans interruption.
  • Énergie and climat : Entre 1990 et 2014, nos efforts en matière de protection de l’environnement ont permis de réaliser 6,8 millions MWh d’économies d’énergie, évitant ainsi de relâcher 4,2 millions de tonnes d’émissions de CO2. En 2014, IBM a réalisé des économies d’énergie correspondant à 6,7 % de son usage énergétique total. La part des énergies renouvelables dans notre approvisionnement électrique (hors mix énergétique standard) représentait 14,2 % de notre consommation globale.
  • Gestion de produit : Entre 1995 et 2014, IBM a collecté et traité dans le monde plus de 945 000 tonnes de matériel informatique en fin de vie. Près de 97 % du matériel traité en 2014 a été réutilisé, revendu ou recyclé.
  • Chaîne logistique : Au cours de l’année 2010, IBM a exigé de tous ses fournisseurs dans le monde qu’ils mettent en œuvre un système de management prévoyant le traitement des intersections environnementales de leurs activités, la définition d’objectifs et la communication des résultats. Nous leur avons également demandé de répercuter cette exigence sur leurs fournisseurs.

Notre expérience et nos résultats se traduisent aussi dans le développement de solutions et de services pour nos clients. Les problèmes qu’ils rencontrent ne sont pas, pour la plupart, strictement d’ordre environnemental, mais en affrontant ces questions, nous avons souvent amélioré l’efficacité et le bilan environnemental de leurs activités. Ce constat a encouragé IBM à adopter une approche intégrée pour élaborer des solutions adaptées aux besoins de ses clients, tout en avançant sur le terrain du développement durable.

Comment décririez-vous l’expérience de mise en oeuvre et d’utilisation d’ISO 14001 qu’a eue IBM (difficultés, conseils, outils, résultats concrets, chiffres, etc.) ?

Nous avons mis à profit ISO 14001 là où il était possible d’améliorer l’efficacité de notre système et de davantage intégrer les considérations environnementales à l’ensemble du processus. Mettre en œuvre la norme nous a permis de mieux intégrer les procédures et processus existants d’IBM dans un cadre commun pour toute la société IBM, améliorant ainsi l’efficience et l’efficacité de nos programmes environnementaux.

Obtenir notre première certification mondiale moins d’un an après la publication de la norme nous a permis de montrer l’engagement d’IBM sur le terrain de la responsabilité environnemental et de l’amélioration continue. De ce point de vue, notre expérience s’est avérée très positive. Mais nous ne nous reposons pas pour autant sur nos lauriers : nous nous inquiétons constamment de savoir si notre système de management convient, reste en phase avec nos besoins et donne les résultats escomptés.

Quels espoirs et aspirations nourrissez-vous pour la nouvelle ISO 14001 qui vient d’être révisée ? Des pronostics sur l’accueil et l’utilisation que lui réserve IBM ?

IBM a pris part au processus de révision de la version 2015 d’ISO 14001. Nous souhaitions apporter notre expertise en matière de SME et avions le sentiment que nous pouvions aider à ce que la norme reste pratique, efficace et exécutable.

Nous procédons actuellement à une analyse des lacunes afin d’identifier les différences notables qu’il pourrait y avoir entre notre système de management actuel et celui d’ISO 14001:2015. À ce stade, nous ne pensons pas avoir à faire de changements considérables à notre EMS actuel afin de nous conformer aux exigences de la nouvelle norme. Mais une chose est sûre : même s’il est trop tôt pour connaître l’importance qu’aura cette nouvelle version, nous sommes déterminés à conserver notre enregistrement mondial.

 

Un profil thermique d’un centre de données existant, créé en utilisant le Robot MMT, permet d’identifier les possibilités d’amélioration de l’efficacité de refroidissement et de l’usage énergétique.

Informations associées

Contact

Default ISOfocus
Elizabeth Gasiorowski-Denis

+41 22 749 03 25

Normes

 

Cet article est tiré de l' ISOfocus

ISOfocus
Tout juste écloses! Les nouvelles normes ISO 9001 et ISO 14001
Nous avons demandé aux plus grands experts du secteur des informations et des conseils sur les versions révisées de ces normes de systèmes de management (NSM).

Default News
Press contact
Sandrine Tranchard

+41 22 749 03 11

Suivez l'actualité de l'ISO

Inscrivez-vous à notre Newsletter (en anglais) pour suivre nos actualités, points de vue et informations sur nos produits.