Résumé Prévisualiser

Le présent document fournit des lignes directrices pour les laboratoires d'essai désireux d'utiliser des méthodes d'essai rapides sur des échantillons d'eau susceptibles d'être contaminés suite à une situation d'urgence nucléaire ou radiologique. Dans une situation d'urgence, il convient :

— de prendre en compte le contexte spécifique des essais à effectuer, par exemple un niveau de contamination potentiellement élevé ;

— d'utiliser ou d'ajuster, lorsque cela est possible, les méthodes d'essai pour la détermination de la radioactivité mises en œuvre dans des situations de routine pour obtenir rapidement un résultat ou, pour les essais non effectués dans des situations de routine, d'appliquer des méthodes d'essai rapides spécifiques préalablement validées par le laboratoire, par exemple pour la détermination de l'activité volumique de 89Sr ;

— de préparer le laboratoire d'essai à mesurer un grand nombre d'échantillons potentiellement contaminés.

Le présent document a pour objectif de s'assurer que les décideurs disposent de résultats fiables pour prendre des mesures rapidement et pour réduire au minimum la dose pour le public.

Les mesurages sont effectués lors du contrôle de la qualité de l'eau des ressources d'eau afin de réduire au minimum le risque pour le public. Pour les situations d'urgence, les résultats d'essai sont souvent comparés aux niveaux opérationnels d'intervention.

NOTE Les niveaux opérationnels d'intervention (NOI) proviennent des normes de sureté l'AIEA[8] ou des autorités nationales[9].

Un élément clé d'analyse rapide peut consister à utiliser les méthodes de routine mais dans un délai plus court. L'objectif de ces mesurages rapides est souvent de contrôler des niveaux de radioactivité inhabituels dans l'échantillon pour essai, d'identifier les radionucléides présents et leurs activités volumiques ainsi que d'établir la conformité de l'eau avec les niveaux d'intervention[10][11][12]. Il convient de noter que dans ces cas, les paramètres de validation évalués pour l'usage en routine (par exemple, reproductibilité, fidélité, etc.) ne sont pas nécessairement applicables à la méthode rapide modifiée. Cependant, en raison des conséquences découlant d'une situation d'urgence, la méthode modifiée peut rester adaptée à l'usage prévu, bien que les incertitudes associées aux résultats d'essai doivent être évaluées et puissent augmenter par rapport aux analyses de routine.

Les premières étapes de la méthode d'analyse reposent généralement sur les méthodes d'essai des activités volumiques alpha globale et bêta globale considérées comme des méthodes de dépistage (adaptation de l'ISO 10704 et de l'ISO 11704) et sur la spectrométrie gamma (adaptation de l'ISO 20042, de l'ISO 10703 et de l'ISO 19581). Puis, si nécessaire[13], les normes sur les méthodes d'essai relatives à des radionucléides spécifiques (voir l'Article 2) sont adaptées et appliquées (par exemple, mesurage du 90Sr conformément à l'ISO 13160) comme cela est proposé à l'Annexe A.

Le présent document fait référence à des documents ISO publiés. Le cas échéant, le présent document fait également référence à des normes nationales ou à d'autres documents publics disponibles.

Les méthodes de dépistage qui peuvent être appliquées directement sur site ne font pas partie du présent document.


Informations générales

  • État actuel :  Publiée
    Date de publication : 2020-08
  • Edition : 1
    Nombre de pages : 22
  • :
    ISO/TC 147/SC 3
    Mesurages de la radioactivité
  • 13.280
    Protection contre les rayonnements
    17.240
    Mesurage des rayonnements
    13.060.60
    Détermination des propriétés physiques de l'eau

Acheter cette norme

Format Langue
PDF + ePub
Papier
  • CHF118

Vous avez une question?

Consulter notre FAQ

Service à la clientèle
+41 22 749 08 88

Horaires d’ouverture:
De lundi à vendredi - 09:00-12:00, 14:00-17:00 (UTC+1)

Suivez l'actualité de l'ISO

Inscrivez-vous à notre Newsletter (en anglais) pour suivre nos actualités, points de vue et informations sur nos produits.