Résumé Prévisualiser

ISO 22854:2016 prescrit une méthode pour la détermination par chromatographie en phase gazeuse (GC) des teneurs en hydrocarbures saturés, oléfiniques et aromatiques dans les essences pour moteurs automobile et dans les carburants automobiles à base d'éthanol [carburants pour automobiles éthanol (E85)]. En outre, les teneurs en benzène, en composés oxygénés et en oxygène total peuvent être mesurées par cette méthode.

NOTE 1 Pour les besoins de la présente Norme européenne, les termes % (fraction massique) et % (fraction volumique) sont utilisés pour représenter respectivement la fraction massique, μ, et la fraction volumique, φ, d'un produit.

ISO 22854:2016 définit deux modes opératoires, A et B.

Le mode opératoire A est applicable aux essences pour moteurs automobile dont la teneur en aromatiques totaux est au plus de 50 % (fraction volumique), la teneur en oléfines totales est comprise entre 1,5 % (fraction volumique) environ et 30 % (fraction volumique) au plus, la teneur en composés oxygénés est au moins de 0,8 % (fraction volumique) et au plus de 15 % (fraction volumique), la teneur en oxygène total est comprise entre 1,5 % (fraction massique) environ et 3,7 % (fraction massique) environ, et la teneur en benzène est inférieure à 2 % (fraction volumique). Le mode opératoire peut être applicable à des produits ayant des éthers avec 5 atomes de carbone ou plus dont la fraction volumique ne dépasse pas 22 % mais la fidélité n'a pas été établie à ce niveau.

Bien que cette méthode d'essai puisse être utilisée pour déterminer des teneurs en oléfines plus élevées, jusqu'à 50 % (fraction volumique), la fidélité pour les oléfines n'a été établie que pour des teneurs comprises entre 1,5 % (fraction volumique) et 30 % (fraction volumique) environ.

Bien que cette méthode ait été développée pour l'analyse d'essences pour moteurs automobile qui contiennent des oxygénés, celle-ci peut aussi être appliquée à d'autres bases hydrocarbonées dont l'intervalle d'ébullition est voisin, tels que les naphtas et les réformats.

NOTE 2 Pour le mode opératoire A, des valeurs de fidélité ont été établies pour les composés oxygénés dans des échantillons d'essences pour moteurs automobile contenant de l'éthyl tertiobutyl éther (ETBE), du méthyl tertiobutyl éther (MTBE), du tertioamyl méthyl éther (TAME), de l'isopropanol, de l'isobutanol, du tertiobutanol, du méthanol et de l'éthanol. Les données de fidélité dérivées pour le méthanol ne correspondent pas aux calculs de fidélité présentés dans la présente méthode. L'applicabilité de la présente méthode d'essai a, en outre, été vérifiée pour le dosage, du n-propanol, de l'acétone et du di-isopropyl éther (DIPE). Cependant, la fidélité n'a pas été déterminée pour ces composés.

Le mode opératoire B décrit le mode opératoire pour l'analyse de groupes oxygénés (éthanol, méthanol, éthers et alcools C3-C5) dans des carburants éthanol pour automobiles (E85) contenant de l'éthanol entre 50 % et 85 % (fraction volumique). L'essence est diluée avec un composant non oxygéné pour abaisser la teneur en éthanol à une valeur inférieure à 20 % (fraction volumique) avant l'analyse GC. Si la teneur en éthanol est inconnue, il est conseillé de diluer à 4:1 pour l'analyse de l'échantillon.

L'échantillon peut être totalement analysé y compris les familles d'hydrocarbures. Les valeurs de fidélité pour les échantillons dilués ne sont disponibles que pour les groupes oxygénés.

NOTE 3 Pour le mode opératoire B, les valeurs de fidélité peuvent être utilisées pour une fraction d'éthanol d'environ 50 % (fraction volumique) jusqu'à 85 % (fraction volumique). Pour la fraction éther, la fidélité telle que spécifiée dans le Tableau 6 peut être utilisée pour des échantillons contenant au moins 11 % (fraction volumique) d'éthers. Pour la fraction des alcools supérieurs, trop peu de données ont été recueillies pour établir véritablement des valeurs de fidélité, ainsi les valeurs présentées dans le Tableau 6 ne sont-elles données qu'à titre indicatif.

NOTE 4 Au moment du développement de la présente méthode, le point d'ébullition final était limité à 215 °C.

NOTE 5 Il peut y avoir un chevauchement entre les aromatiques en C9 et en C10. Cependant, le total est précis. L'isopropylbenzène est séparé des aromatiques en C8 et sort avec les autres aromatiques en C9.


Informations générales

  • État actuel :  Publiée
    Date de publication : 2016-03
  • Edition : 3
    Nombre de pages : 20
  • :
    ISO/TC 28
    Produits pétroliers et produits connexes, combustibles et lubrifiants d’origine synthétique ou biologique
  • 75.080
    Produits pétroliers en général

Acheter cette norme

Format Langue
PDF + ePub
Papier
  • CHF118

Vous avez une question?

Consulter notre FAQ

Service à la clientèle
+41 22 749 08 88

Horaires d’ouverture:
De lundi à vendredi - 09:00-12:00, 14:00-17:00 (UTC+1)

Suivez l'actualité de l'ISO

Inscrivez-vous à notre Newsletter (en anglais) pour suivre nos actualités, points de vue et informations sur nos produits.