Clôture de la Réunion annuelle de l’ISO : une collaboration toujours ouverte à toutes et à tous

Bien qu’elle ait lieu tous les ans, la Réunion annuelle de l’ISO 2022 était une première à bien des égards.

Lu en quelques minutes
Barnaby  Lewis
Par Barnaby Lewis
Publié le
Partager sur , ,

À l’occasion de la réunion organisée cette année à Abu Dhabi, l’ISO a fait un grand pas en avant en lançant une invitation ouverte aux entreprises, au monde universitaire et à la communauté du développement international. Notre objectif était de créer des réseaux efficaces, d’un nouveau genre, réunissant celles et ceux qui souhaitent s’engager à relever ensemble les plus grands défis auxquels notre planète est confrontée. Cette approche novatrice a permis d’atteindre de nouveaux sommets en termes de fréquentation et de participation.

Grâce aux sondages interactifs, à la possibilité de soumettre des observations et aux séances de questions-réponses retransmises en direct, celles et ceux qui nous ont rejoints en ligne ont eu accès à une plateforme dernier cri proposant également de nombreuses ressources numériques ainsi que les biographies des différents intervenants pour participer pleinement à cette manifestation. L’expérience immersive et collaborative proposée cette année explique en partie pourquoi la Réunion annuelle de l’ISO 2022, suivie par plus de 5 000 personnes, a surpassé nos attentes et battu des records de participation. Mais le principal attrait de cette manifestation reposait sans nul doute sur un programme particulièrement ambitieux, avec près d’une cinquantaine de séances. La plateforme numérique de la Réunion annuelle a en outre permis aux participants de suivre les séances auxquelles ils n’avaient pu assister en direct, grâce aux vidéos à la demande et aux transcriptions écrites.

La Réunion annuelle de l’ISO a permis de réunir un groupe diversifié de parties prenantes, comprenant aussi bien des normalisateurs chevronnés que des personnes désireuses de comprendre ce que les normes pouvaient leur apporter. En toute logique, l’idée de « Collaborer pour le bien », le thème retenu cette année, a contribué à les rassembler. Et parce que les Normes internationales offrent des solutions à pratiquement tous les défis possibles et imaginables, il était on ne peut plus logique que cette collaboration couvre des sujets allant de la confiance à l’ère numérique au commerce international. Or, compte tenu de la prise de conscience croissante de la nécessité d’agir d’urgence face aux changements climatiques, c’est le climat qui a dominé l’ordre du jour. Cette question était déjà au centre de l’attention lors des précédentes réunions, avec notamment l’adoption de la Déclaration de Londres en 2021, et la volonté de passer cette année de la théorie à la pratique. 

Plus concrètement, ce sont les futures lignes directrices sur la neutralité carbone et la définition précise de cette notion qui ont été au cœur de nombreuses discussions. Lors de la réunion de l’Assemblée générale organisée dans le cadre de la Réunion annuelle, au cours de laquelle les résolutions qui déterminent les procédures et priorités futures de l’Organisation sont soumises au vote des membres de l’ISO, les délégués ont adopté par acclamation une nouvelle proposition sur le climat. Les membres de l’ISO se sont ainsi engagés à se rapprocher des gouvernements, des organismes de réglementation et d’autres acteurs majeurs de l’action climatique afin de promouvoir les normes et lignes directrices de l’ISO sur la neutralité carbone, une première étape décisive pour des progrès mesurables.

Réaffirmant la nécessité urgente de disposer de lignes directrices sur la neutralité carbone pour plus de clarté en ce qui concerne les engagements en faveur du climat et les objectifs climatiques, la Présidente de l’ISO, Ulrika Francke, a déclaré : « La notion de neutralité carbone s’est imposée et il nous faut lui donner un sens. » Les premières lignes directrices jamais élaborées au niveau international dans ce domaine seront publiées le mois prochain par l’ISO qui a pu compter sur une participation record à leur élaboration ainsi qu’à leur rédaction.

L’engagement de l’ISO en faveur du climat et le recours aux normes en tant qu’outils au service des organismes de réglementation ont été le fil conducteur de différentes discussions qui ont porté, entre autres, sur la pénurie d’eau et la transition vers une énergie propre. Ces discussions ont été alimentées par des agences onusiennes et des organisations internationales de premier plan, notamment l’OCDE, l’OMC, l’IRENA, la Nouvelle Banque de développement, mais aussi le HCR, la CCNUCC ainsi que les représentants régionaux de l’ONU. Cette collaboration a également été renforcée par la présence de représentants gouvernementaux de ministères chargés de domaines aussi divers que l’énergie, le climat, le commerce, l’industrie ou les affaires étrangères.

La Réunion annuelle de l’ISO 2022 est une étape majeure pour concrétiser notre ambition. Plaçant la barre très haut en termes de participation et d’engagement, cette réunion a suscité de grandes attentes de la part des participants pour l’édition 2023, avec l’annonce de sa tenue en Australie. Le Directeur général de Standards Australia, M. Adrian O’Connell, a lancé une invitation chaleureuse laissant augurer « une semaine inclusive, engageante et informative ».

Et pour les plus impatients d’entre vous qui souhaite en savoir plus sur l’édition 2023, Standards Australia a dévoilé au travers d’une vidéo le thème de la prochaine édition, « L’ISO au service des besoins mondiaux ».

Nous avons hâte de vous retrouver à Brisbane en 2023, en personne comme en ligne !

contact pour la presse

press@iso.org

Journaliste, blogueur ou rédacteur ?

Vous souhaitez obtenir des informations exclusives sur les normes, ou simplement en savoir plus sur ce que nous faisons ? Contactez notre équipe ou consultez notre dossier médias.

Suivez l'actualité de l'ISO

Inscrivez-vous à notre Newsletter (en anglais) pour suivre nos actualités, points de vue et informations sur nos produits.