Le nouveau visage de la santé, de la sécurité et du bien-être au travail

Lu en quelques minutes
Par Par Martin Cottam et Sally Swingewood
Publié le
Partager sur , ,

The ISO Foresight Trend Report highlights global trends across multiple industries that will shape strategic decision making for a better future. Drawing upon these insights, ISO reflects on some of the potential areas for standardization work. In a series of feature articles, we unpack some of the critical global trends with top experts in their field. 

Le travail occupe une part considérable de notre vie. Mais que nous travaillions derrière un bureau ou à l’extérieur, nous devons toutes et tous pouvoir rentrer chez nous sains et saufs à la fin de la journée.

Martin Cottam et Sally Swingewood recevant le Prix LDE 2022 

Le monde du travail change, à l’exception d’une chose : la nécessité de veiller activement à la santé et à la sécurité des travailleurs. Selon l’Organisation internationale du Travail (OIT), on compte aujourd’hui dans le monde 2,3 millions de décès liés au travail par an, 340 millions d’accidents professionnels et 160 millions de victimes de maladies liées au travail.

Il existe des différences considérables dans la façon dont les organismes protègent leurs travailleurs à travers le monde, et entre les différents secteurs et industries. Tout organisme doit pourtant s’engager durablement en faveur de la santé et de la sécurité au travail (S&ST), et il faut se garder de tout excès de confiance. Les performances en la matière peuvent toujours être améliorées. Dans les faits, un système de management efficace de la S&ST peut contribuer à rendre un organisme plus résilient, plus durable et, au final, plus performant.

Une multitude de risques pour la S&ST  

Traditionnellement, le point de départ en matière de S&ST a souvent été la prévention des accidents sur le lieu de travail et les effets à long terme d’une exposition à des substances dangereuses. À mesure que ces risques sont mieux contrôlés, l’attention se porte souvent sur d’autres risques comme les troubles musculosquelettiques ou la perte d’audition. Assez tardivement si l’on considère l’ampleur du problème, l’importance de la santé psychologique et du bien-être des travailleurs est désormais plus largement reconnue, notamment en raison des effets de la pandémie de COVID-19. Parallèlement, alors que tous ces risques connus pour la S&ST restent d’une importance vitale, la crise climatique mondiale crée déjà d’autres risques plus importants, que les organismes doivent également gérer.

Pour les organismes, cette transition de la gestion de la sécurité physique sur le lieu de travail à celle du bien-être et de la santé psychologique, notamment de l’impact du changement climatique en matière de S&ST, est synonyme de formidables opportunités pour améliorer la santé et la sécurité sur le lieu de travail et partager les meilleures pratiques. C’est dans cette optique que l’ISO travaille dans ce secteur, en réunissant des experts du monde entier afin de concrétiser ces opportunités.

Des lieux de travail sûrs et sains 

Les documents relatifs à la S&ST élaborés par le comité technique ISO/TC 283 comprennent des lignes directrices, des normes et des bonnes pratiques afin d’aider les organismes, indépendamment de leur taille, de leur localisation, du secteur ou de la nature de leurs activités. Pour les organismes réellement soucieux d’améliorer la santé et la sécurité de leurs employés, de réduire les risques sur le lieu de travail et de créer de meilleures conditions de travail, il existe la norme ISO 45001. Parce qu’elle fournit un cadre global pour le management de la S&ST, l’adoption de cette norme aide à garantir des lieux de travail sûrs et sains, à prévenir les accidents et maladies liés au travail, et à améliorer en continu les résultats dans ce domaine.

Les accidents, maladies ou décès liés au travail sont toujours une épreuve pour un organisme, quel qu’il soit, mais les répercussions négatives pour les petites entreprises peuvent être dévastatrices. Un manuel, publié conjointement par l’ISO et l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel, fournit des recommandations additionnelles pour la mise en œuvre d’ISO 45001, destinées spécifiquement aux petits organismes. Par ailleurs, ces dernières années ont permis de prendre conscience qu’un nombre croissant de travailleurs sont exposés à des risques psychosociaux susceptibles d’affecter leur santé mentale. Pour traiter la question, l’ISO a élaboré la première norme mondiale sur la gestion de la santé psychologique sur le lieu de travail : ISO 45003

Il existe de formidables opportunités pour améliorer la santé et la sécurité sur le lieu de travail.

Faire preuve de souplesse en tout temps 

La pandémie de COVID-19 a montré la rapidité avec laquelle de nouveaux risques et défis peuvent apparaître, et l’importance du partage des connaissances et de la collaboration à l’échelon international. Lorsque la propagation du virus a contraint les organismes à agir promptement pour assurer la sécurité de leurs travailleurs, l’ISO/TC 283 a sans tarder élaboré des lignes directrices sur la sécurité au travail (ISO/PAS 45005) pour les personnes, quel que soit leur lieu de travail, y compris pour les télétravailleurs et les travailleurs mobiles. Le comité regroupe à présent certains des enseignements tirés de cette période dans des lignes directrices plus générales et à visée plus large sur la gestion des maladies infectieuses sur le lieu de travail (ISO 45006).

L’objectif principal de l’ISO est d’aider les organismes à prévenir de manière proactive les accidents et les maladies liés au travail. Sa série de normes sur le management de la S&ST ne protège pas uniquement les travailleurs les plus exposés, elle peut également contribuer à renforcer le moral des effectifs, à améliorer les produits et services, et à assurer la stabilité des revenus. La santé et la sécurité au travail sont l’affaire de toutes et tous. Et c’est aussi bon pour les affaires.

À propos de l’auteur

Martin Cottam est le Président du comité technique  ISO/TC 283, Management de la santé et de la sécurité au travail.
Sally Swingewood est la Manager du comité technique ISO/TC 283, Management de la santé et de la sécurité au travail.

 

contact pour la presse

press@iso.org

Journaliste, blogueur ou rédacteur ?

Vous souhaitez obtenir des informations exclusives sur les normes, ou simplement en savoir plus sur ce que nous faisons ? Contactez notre équipe ou consultez notre dossier médias.

Suivez l'actualité de l'ISO

Inscrivez-vous à notre Newsletter (en anglais) pour suivre nos actualités, points de vue et informations sur nos produits.