En Australie le Plan d’action climat passe par les normes

Pour Standards Australia, membre de l’ISO, la Déclaration de Londres est fondamentale.

Lu en quelques minutes
Barnaby  Lewis
Par Barnaby Lewis
Publié le
Partager sur, ,

Le membre de l’ISO pour l’Australie indique que les normes sont nécessaires pour aider à réduire les émissions et à progresser vers la neutralité carbone, notamment par le recours innovant à la technologie de l’hydrogène.

C’est un long cheminement. Le secteur primaire, dont l’industrie charbonnière, est très développé en Australie, et le pays est l’un des plus gros émetteur de CO2 par habitant. Cela donne une idée de l’ampleur de l’engagement national de l’Australie, qui annonce viser zéro émission nette d’ici à 2050.

En 2019, le lancement de la Stratégie nationale hydrogène australienne a stimulé l’intérêt des investisseurs nationaux et internationaux pour l’utilisation de l’hydrogène propre. La Feuille de route technologique pour guider les investissements adoptée par le gouvernement s’attache à trouver les moyens de remplacer l’industrie charbonnière australienne grâce à des investissements dans l’hydrogène et d’autres technologies à faible empreinte carbone, de manière à répondre aux préoccupations climatiques mondiales. Avec l’émergence de nouvelles technologies et l’intégration de l’innovation dans le quotidien, les Normes internationales ont un rôle à jouer.

Adrian  OConnell

SA est fier de soutenir la Déclaration de Londres. Une approche collaborative de l’élaboration des Normes internationales à l’échelon mondial est essentielle pour proposer des solutions adaptées au bon moment. L’ISO et ses membres ont un rôle à jouer pour relever les défis liés au climat au travers de l’atténuation, l’adaptation, la quantification et l’échange de bonnes pratiques. 

— Adrian OConnell
SA, membre de l’ISO pour l’Australie 

Standards Australia reconnaît l’importance des normes pour assurer un avenir plus durable et, en s’engageant de manière proactive dans le secteur en pleine croissance de l’hydrogène, a contribué à inscrire le développement de la filière hydrogène comme un élément clé de la transition de l’Australie vers la neutralité carbone.

Un grand pas en avant a été la création, en Australie, d’un comité dédié aux technologies de l’hydrogène sur le modèle du comité technique de l’ISO  pour les technologies de l’hydrogène et du comité d’études de l’IEC sur les technologies des piles à combustible.

Les travaux du nouveau comité couvrent tous les aspects de l’hydrogène tout au long de la chaîne de valeur en tant que vecteur énergétique. Cela comprend les systèmes et dispositifs pour la production, le stockage et la manutention, le transport, le mesurage, la transmission et la distribution de l’hydrogène sous sa forme pure, mélangé à un autre gaz combustible ou via un autre vecteur de transport, ainsi que l’utilisation de l’hydrogène. Le domaine des travaux de ce comité comprend également les applications finales telles que l’infrastructure des stations-services à hydrogène et les applications mobiles, les appareils domestiques et industriels et la production de chaleur et d’électricité.

contact pour la presse

press@iso.org

Journaliste, blogueur ou rédacteur ?

Vous souhaitez obtenir des informations exclusives sur les normes, ou simplement en savoir plus sur ce que nous faisons ? Contactez notre équipe ou consultez notre dossier médias.

Suivez l'actualité de l'ISO

Inscrivez-vous à notre Newsletter (en anglais) pour suivre nos actualités, points de vue et informations sur nos produits.