Passer au contenu principal
Par |

Selon le dernier rapport de l’Agence internationale de l’énergie sur les perspectives énergétiques mondiales, si la pandémie de COVID-19 contribuera sans nul doute à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, cela ne suffira pas. Voici cinq façons de réduire nos émissions.

Publié chaque année par l’Agence internationale de l’énergie (AIE), l’édition 2020 du World Energy Outlook (Perspectives énergétiques mondiales) précise que pour « atteindre un bilan carbone neutre à l’échelon mondial d’ici 2050 […] il faudra un train de mesures additionnelles drastiques pour la décennie à venir. […] L’adhésion de l’ensemble des gouvernements, des entreprises du secteur de l’énergie, des investisseurs et des citoyens sera indispensable – et la contribution de chacun devra être sans précédent. »

La tâche est complexe, mais les Normes internationales offrent de puissants outils stratégiques qui nous permettront de contribuer à la neutralité carbone et de bâtir un avenir durable.

Voici quelques exemples concrets :

1. Calcul de l’empreinte carbone

Ce qui n’est pas mesuré ne peut être amélioré, c’est pourquoi la série de normes ISO 1406x s’avère un outil précieux pour toute entreprise. ISO 14064-1, Gaz à effet de serre – Partie 1: Spécifications et lignes directrices, au niveau des organismes, pour la quantification et la déclaration des émissions et des suppressions des gaz à effet de serre, permet aux organismes de quantifier leurs émissions de gaz à effet de serre (GES). Cette norme les aide à développer des inventaires de sources de GES et à identifier des moyens de réduire ces émissions. Elle facilite également l’audit et la comparaison en permettant de déterminer facilement quelles sont les mesures qui fonctionnent et celles qui ne sont pas concluantes.

2. Les transports intelligents

A grey suspension train meanders along a steel monorail at Düsseldorf International Airport, Germany.

Le mode de transport choisi pour vous rendre d’un point A à un point B peut jouer un rôle déterminant dans la réduction de vos émissions de GES. ISO 37161, Infrastructures urbaines intelligentes – Recommandations sur le transport intelligent pour les économies d’énergie dans les services de transport, fournit aux organismes du secteur des transports, aux pouvoirs publics aux niveaux local et national et à l’ensemble des acteurs du secteur des recommandations sur la manière de réduire la consommation d’énergie dans le transport de voyageurs, les services postaux, de livraison et de transport de marchandises. Cette norme propose différentes options pour faire des économies d’énergie, ainsi que des recommandations relatives à la maintenance et au suivi.

3. L’essor de l’énergie solaire

« L’énergie solaire est selon moi appelée à s’imposer sur les marchés mondiaux de l’électricité. Sur la base du contexte politique actuel, elle sera amenée à établir de nouveaux records chaque année à compter de 2022 en termes de déploiement », a déclaré M. Fatih Birol, Directeur exécutif de l’AIE.

Detached house with solar panels on the roof.

Pour aider les organismes à s’inscrire dans cette tendance, l’ISO propose un certain nombre de normes qui agissent comme un catalyseur pour des technologies innovantes afin d’en exploiter tout le potentiel. Par exemple, ISO 9459-1, Chauffage solaire – Systèmes de chauffage de l’eau sanitaire – Partie 1: Méthodes d’essai à l’intérieur pour l’évaluation des performances, définit une méthode pour évaluer les systèmes de chauffage selon leurs performances thermiques et permettre des comparaisons à l’échelon international.

4. Capture du dioxyde de carbone

À l’image des arbres, les technologies de capture du dioxyde de carbone jouent un rôle important dans la réduction des émissions. Elles permettent en effet de capturer le CO2 émis par des producteurs, notamment les usines, en vue d’un stockage géologique pour une élimination en toute sécurité.

L’ISO propose différentes normes et recommandations à l’appui de ces technologies, comme ISO 27914, Capture, transport et stockage géologique du dioxyde de carbone – Stockage géologique, qui établit les exigences et recommandations pour un stockage géologique en toute sécurité de flux de CO2 afin de réduire au maximum les risques pour l’environnement et la santé humaine.

5. Des bâtiments plus propres et plus respectueux de l’environnement

Hearst Tower, first "green" high-rise office building completed in New York City.

Les bâtiments représentent une part significative de la consommation d’énergie dans le monde. Leur efficacité énergétique et leurs performances environnementales ont donc un impact majeur sur les émissions globales de GES. La famille de normes ISO 52000 propose une méthode exhaustive pour évaluer la performance énergétique par le calcul de l’énergie primaire consommée pour le chauffage, le refroidissement, l’éclairage, la ventilation et l’eau chaude sanitaire des bâtiments. Ces normes offrent des solutions sobres en carbone en termes de consommation d’énergie des bâtiments et soutiennent des technologies et des approches innovantes de la conception et de la gestion des bâtiments.

Informations associées

Contact

Clare Naden
Clare Naden

+41 22 749 0474

Normes

Press Contact


Journaliste, blogueur ou rédacteur ?

Vous souhaitez obtenir des informations exclusives sur les normes, ou simplement en savoir plus sur ce que nous faisons ? Contactez notre équipe ou consultez notre dossier médias.

Suivez l'actualité de l'ISO

Inscrivez-vous à notre Newsletter (en anglais) pour suivre nos actualités, points de vue et informations sur nos produits.