Passer au contenu principal
Par |

Depuis 2011, ISO 50001 aide les organismes à adopter une démarche méthodique d’amélioration continue de leur performance énergétique, notamment en termes d’efficacité, d’usage et de consommation énergétiques.

Comme toutes les Normes internationales, ISO 50001 fait l’objet d’un examen périodique qui permet de veiller à ce que la norme continue de répondre aux besoins en rapide évolution du secteur de l’énergie. Ces travaux de révision sont réalisés par le comité technique ISO/TC 301, Management de l’énergie et économies d’énergie, dont le secrétariat est assuré par l’ANSI, le membre de l’ISO pour les États-Unis, dans le cadre d’un programme de jumelage avec la SAC, membre de l’ISO pour la Chine. Nous vous proposons, avec l’aide de Deann Desai, Professeur au Georgia Institute of Technology et Animatrice du groupe de travail chargé de réviser la norme, un tour d’horizon des principaux changements. 

« Le changement le plus important concernant la version 2018 est probablement l’intégration de la structure de niveau supérieur qui permet d’assurer sa compatibilité avec d’autres normes de système de management. » La structure de niveau supérieur (HLS) est un concept simple et efficace. « Les organismes étant souvent amenés à appliquer un certain nombre de normes de systèmes de management, l’utilisation d’une structure commune, ainsi que de nombreux termes et définitions identiques, permet d’en faciliter la mise en œuvre », explique Mme Desai. Cela s’avère particulièrement utile pour les organismes qui choisissent de gérer un système de management unique (dit aussi « intégré ») à même de répondre simultanément aux exigences de plusieurs normes de système de management.

« La version 2018 apporte d’autres améliorations qui clarifient les principaux concepts liés à la performance énergétique pour les petites et moyennes entreprises (PME) », ajoute Mme Desai. Cela s’avère utile pour encourager le recours aux normes de systèmes de management chez les PME, lesquelles considèrent parfois que les avantages des Normes internationales sont surtout destinés aux multinationales. Ce n’est pas le cas, et de nombreuses PME, partout dans le monde, s’appuient sur les normes ISO pour renforcer la confiance des clients et réduire les coûts à tous les niveaux de leur structure, mais aussi pour répondre aux exigences de la réglementation. 

Le rôle de l’efficacité énergétique est crucial pour atteindre les objectifs sociaux et environnementaux des entreprises, quelle que soit leur envergure. Le fait de promouvoir l’adoption d’ISO 50001 est donc aussi une composante importante de l’activité de Mme Desai. Elle évoque un certain nombre d’initiatives différentes qui ont servi à renforcer l’utilisation d’ISO 50001 au niveau international, et dont font partie le Groupe ministériel sur l’énergie propre (CEM) et l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI).
Programme d’envergure internationale, le CEM récompense chaque année des organismes qui utilisent ISO 50001 pour réduire leur consommation d’énergie et faire face au réchauffement climatique. Les organismes certifiés ISO 50001 sont invités à soumettre des études de cas. Si vous pensez que votre organisme répond à ces critères, sachez que le CEM reçoit actuellement les candidatures pour ses Prix d’excellence en gestion de l’énergie 2018.

Le Projet de Norme internationale ISO/DIS 50001 a été approuvé en novembre 2017 et la nouvelle version d’ISO 50001 devrait être publiée en 2018. Plus d’informations sur ISO 50001 sur ISO.org.

 

Informations associées

Contact

Barnaby Lewis
Barnaby Lewis

+41 22 749 0523

Normes

ISO/TC 301
Management de l'énergie et économies d'énergie

Default News
Press contact
Sandrine Tranchard

+41 22 749 03 11

Suivez l'actualité de l'ISO

Inscrivez-vous à notre Newsletter (en anglais) pour suivre nos actualités, points de vue et informations sur nos produits.