Passer au contenu principal
Par |

Pour contempler une éclipse solaire, la première règle est de ne pas regarder directement le soleil à l’œil nu. La deuxième règle est aussi de ne pas regarder directement le soleil à l’œil nu.

Si vous tenez à votre vue, vous pourrez admirer ce phénomène astronomique en toute sécurité avec une paire de lunettes de protection conformes à l’ISO 12312-2:2015, Protection des yeux et du visage — Lunettes de soleil et articles de lunetterie associés — Partie 2: Filtres pour l’observation directe du soleil.

Eclipse solaire totale le 21 août 2017

Une éclipse solaire totale aura lieu le 21 août. Tous ceux qui se trouvent sur la trajectoire de l’éclipse, qui traversera les Etats-Unis d’ouest en est, seront en mesure de profiter de l’expérience complète, et dans de nombreux autres endroits d’Amérique du Nord et d’ailleurs, il sera possible d’observer une éclipse partielle. En prévision de cet événement, nous avons reçu de nombreuses questions au sujet d’ISO 12312-2. Voici quelques précisions pour répondre aux inquiétudes les plus souvent exprimées.

Que se passe-t-il si vous regardez le soleil à l’œil nu pendant une éclipse solaire ?

Sans précautions appropriées, l’observation d’une éclipse solaire peut endommager vos yeux de manière temporaire ou définitive. La principale préoccupation en cas d’observation inadéquate du soleil pendant une éclipse est le développement d’une «cécité induite», c’est-à-dire de brûlures de la rétine dues à l’exposition à une lumière visible intense qui risque d’endommager, voire de détruire, la faculté des cellules photosensibles à réagir à un stimulus visuel.

A titre préventif, vous pouvez porter une paire de lunettes de protection spécialement conçues pour observer une éclipse solaire, conformes à l’ISO 12312-2:2015. Le port de lunettes de soleil classique ne suffit pas et le recours à des écrans foncés pour créer soi-même des filtres ne vous protégera pas non plus de manière adéquate.

La seule situation où il est possible d’observer le soleil à l’œil nu et sans risque est lorsque la lune recouvre entièrement le disque solaire au moment d’une éclipse totale. Regarder sans protection une éclipse partielle ou n’importe quelle phase intermédiaire d’une éclipse totale n’est jamais sans danger. Même si 99 % du soleil est obscurci, les rayons restants peuvent encore provoquer des brûlures de la rétine.

Que dit la norme ISO 12312-2 ?

Le domaine d’application de la norme s’énonce comme suit : La présente partie de l’ISO 12312 s’applique à tous les produits afocaux (non correcteurs) destinés à l’observation directe du soleil, par exemple à l’observation d’une éclipse solaire.

La norme, qui fournit les exigences de sécurité et les méthodes d’essai applicables, stipule également que les informations suivantes doivent accompagner le produit :

  • le nom et l’adresse du fabricant du produit
  • les instructions d’utilisation
  • des avertissements indiquant que l’observation du soleil sans un filtre approprié peut entraîner des lésions oculaires irréversibles
  • des avertissements indiquant qu’il convient que les filtres endommagés ou détachés de leur monture soient éliminés
  • des informations sur le stockage, le nettoyage et l’entretien
  • le délai de péremption ou la période de péremption

Le soleil ne peut être observé directement qu’en utilisant des filtres spécialement conçus pour protéger les yeux, et les filtres de protection en question doivent avoir des dimensions suffisantes pour couvrir simultanément les deux yeux.

Les filtres de soudage sont conçus pour protéger les yeux contre les ultraviolets, les lumières visibles et infrarouges. La plupart de ces filtres sont dotés d’une fine couche d’alliage de chrome ou d’aluminium déposée sur leur surface pour atténuer le rayonnement visible et dans l’infrarouge proche. L’un des filtres les plus courants pour observer le soleil en toute sécurité est le verre de soudage de classe de protection 14, qui peut être obtenu auprès des revendeurs de fournitures de soudage. Une autre solution économique et populaire est le polyester aluminisé spécialement fabriqué pour l’observation du soleil, ou le «polymère noir», dans lequel des particules de carbone sont en suspension dans une matrice de résine.

Comment savoir si une paire de lunettes est conforme à ISO 12312-2 ?

La référence à la norme devra figurer au moins sur l’emballage du produit. L’ISO s’occupe d’élaborer des normes, elle ne certifie ni ne vérifie les produits (domaine de l’évaluation de la conformité). Ces activités sont du ressort d’organismes tiers. Pour savoir si vos lunettes vous protégeront de manière sûre, reportez-vous aux conseils de l’ANSI, membre de l’ISO pour les USA,

Peut-on utiliser les verres filtrants de ces lunettes sur d’autres appareils comme les jumelles ou les télescopes ?

Non. Il convient de respecter le mode d’emploi prévu des lunettes destinées à l’observation directe du soleil et à l’observation d’une éclipse solaire. Si vous utilisez un appareil photo, un télescope ou des jumelles, vous aurez besoin de filtres spécialement conçus pour vos appareils. Il est préférable d’investir dans des filtres de bonne qualité du fait que les filtres bon marché se fissurent souvent de manière inattendue car ils surchauffent. Les filtres que l’on fabrique soi-même avec des films couleur développés en « noir » ou du verre fumé ne fonctionneront pas.

L’ISO fabrique-t-elle des lunettes pour observer les éclipses solaires ?

Non. L’ISO élabore des normes auxquelles les fabricants peuvent se conformer.

Contact

Maria Lazarte
Maria Lazarte

+41 22 749 02 21

Normes

ISO/TC 94/SC 6
Protection des yeux et du visage

Press Contact


Journaliste, blogueur ou rédacteur ?

Vous souhaitez obtenir des informations exclusives sur les normes, ou simplement en savoir plus sur ce que nous faisons ? Contactez notre équipe ou consultez notre dossier médias.

Suivez l'actualité de l'ISO

Inscrivez-vous à notre Newsletter (en anglais) pour suivre nos actualités, points de vue et informations sur nos produits.