Mise à jour de la norme servant à mesurer l’exposition aux rayonnements

Lu en quelques minutes
Par Clare Naden
Publié le
Partager sur , ,
#null

Les rayonnements ionisants peuvent sauver des vies, mais aussi se révéler dangereux pour la santé. Par conséquent, une norme ISO, qui a récemment fait l’objet d’une mise à jour, se concentre sur la réalisation d’une mesure juste de l’exposition aux rayonnements ionisants pour une situation donnée.

 

Les rayonnements ionisants sont utilisés dans une large gamme d’applications et de secteurs, notamment pour les diagnostics médicaux et la radiothérapie, l’énergie nucléaire, les systèmes de détection à rayons X dans les aéroports, voire la prospection géologique.

Cela signifie que de nombreuses personnes sont exposées à un certain niveau de radiations au cours de leur journée de travail. Les limites de sécurité en matière d’exposition aux rayonnements demeurent toutefois une question complexe, car chaque organe du corps réagit différemment. Par exemple, la peau doit être protégée contre les réactions tissulaires, telles que l’ulcération, alors que la surexposition du cristallin peut donner lieu à des cataractes.

La complexité de l’exposition est également un facteur à considérer, car celle-ci peut concerner une zone spécifique du corps, sans compter d’autres aspects, comme les rayonnements faiblement pénétrants dans la matière.

Pour protéger efficacement les personnes exposées aux radiations, ou celles qui sont susceptibles de l’être, la Commission internationale de protection radiologique (CIPR) a recommandé des limites de dose distinctes. ISO 15382:2015, Radioprotection – Procédures pour la surveillance des doses au cristallin, à la peau et aux extrémités, permet de mesurer l’exposition à ces organes. Cette norme a récemment fait l’objet d’une révision en tenant compte de la nouvelle limite de dose équivalente pour le cristallin, telle que recommandée par la CIPR.

La norme a été élaborée par le comité technique ISO/TC 85/SC 2, dont le secrétariat est assuré par l’AFNOR, le membre de l’ISO pour la France. Le Président du sous-comité, Alain Rannou, a précisé que la nouvelle version prend en considération les enseignements tirés des plus récentes études et permet d’améliorer les mesurages de routine en matière de dosimétrie.

« ISO 15382:2015 couvre désormais le secteur médical et contribuera à élever le niveau de surveillance de routine des travailleurs qui sont les plus concernés par l’exposition aux rayonnements des extrémités et du cristallin. »

ISO 15382:2015 est disponible auprès du membre de l’ISO pour votre pays ou de l’ISO Store.

Clare Naden
Clare Naden

contact pour la presse

press@iso.org

Journaliste, blogueur ou rédacteur ?

Vous souhaitez obtenir des informations exclusives sur les normes, ou simplement en savoir plus sur ce que nous faisons ? Contactez notre équipe ou consultez notre dossier médias.

Suivez l'actualité de l'ISO

Inscrivez-vous à notre Newsletter (en anglais) pour suivre nos actualités, points de vue et informations sur nos produits.