L’envolée de l’éolien offshore avec la nouvelle norme sur les opérations portuaires et maritimes

Lu en quelques minutes

Cet article appartient à nos archives.

Par Clare Naden
Publié le
Partager sur , ,

L’éolien offshore est une activité en plein essor qui représente un potentiel considérable face à la demande énergétique mondiale. Or, la construction et l’exploitation des parcs éoliens ont toujours posé un certain nombre de défis puisque leurs structures sont installées en mer. Une nouvelle norme sur les opérations portuaires et maritimes pour les structures éoliennes offshore permet désormais de réduire sensiblement ces difficultés.

 

La production d’énergie éolienne en mer – qui est une technologie relativement récente – semble offrir des capacités illimitées à même de couvrir jusqu’à sept fois les besoins énergétiques européens*. Largement répandues en Europe, les structures éoliennes en mer se développent dans le monde entier et leur expansion progresse à grand pas, notamment en Chine, au Japon, aux États-Unis et dans d’autres pays.

La nouvelle Norme internationale de l’ISO sur les opérations portuaires et maritimes associées aux parcs éoliens offshore facilitera ce développement, en améliorant la sécurité et l’accessibilité des sites.

ISO 29400:2015Navires et technologie maritime – Énergie éolienne offshore – Opérations portuaires et maritimes, fournit un ensemble complet d’exigences et de lignes directrices pour la planification et l’ingénierie des opérations portuaires et maritimes, couvrant l’ensemble de la documentation et des travaux associés à l’installation et à l’entretien des parcs éoliens en mer.

Ces aspects concernent en particulier la conception et l’analyse des composants, des systèmes, des équipements et des procédures nécessaires à la réalisation des opérations portuaires et maritimes, ainsi que les méthodes et les procédures définies pour un déploiement en toute sécurité.

ISO 29400 est la principale norme d’une série de six normes élaborées par le comité technique de l’ISO, ISO/TC 8, Navires et technologie maritime, dont le secrétariat est assuré par la SAC, le membre de l’ISO pour la Chine. Elle vise à garantir un haut niveau de fiabilité dans la planification et l’exécution des composants et des systèmes intervenant dans l’installation et l’exploitation des parcs éoliens en mer. Ces activités portent notamment sur les flux d’informations dans la chaîne d’approvisionnement, les systèmes de transfert de personnel, et les conditions de vie et de travail en mer.

Le Capitaine Charles H. Piersall, Président de l’ISO/TC 8 et ancien officier supérieur de l’US Navy comptant à son actif près de 60 années au service de la marine, a déclaré : « Ces normes ont pour objectif de garantir que les opérations portuaires et maritimes sont menées en respectant des niveaux de sécurité et de fiabilité bien définis, quelle que soit leur localisation dans le monde, pour renforcer la confiance sans toutefois entraver l’innovation. »

ISO 29400:2015 peut être achetée auprès du membre de l’ISO dans votre pays ou par le biais de l’ISO Store.

*Source : Global Wind Energy Council

Clare Naden
Clare Naden

contact pour la presse

press@iso.org

Journaliste, blogueur ou rédacteur ?

Vous souhaitez obtenir des informations exclusives sur les normes, ou simplement en savoir plus sur ce que nous faisons ? Contactez notre équipe ou consultez notre dossier médias.

Suivez l'actualité de l'ISO

Inscrivez-vous à notre Newsletter (en anglais) pour suivre nos actualités, points de vue et informations sur nos produits.