Minamigamo, la plus grande usine de traitement des eaux usées de l’agglomération, qui est située à tout juste 300 mètres des côtes, a, elle aussi, été détruite par le tsunami. Des vagues de plus de 10,4 mètres au-dessus du niveau de la mer ont déferlé sur la station de pompage la plus exposée. Les véhicules et équipements au sol ont tous été emportés et les installations de traitement, entièrement inondées. Par chance, tous les employés qui s’y trouvaient ont pu se réfugier dans le bâtiment administratif antisismique – seul aspect positif de la catastrophe.

L’usine de Minamigamo, qui assainissait en moyenne 300 000 m3 d’eaux usées par jour, a cessé toute activité. Reconstruire l’usine et rétablir l’ensemble des services devraient prendre cinq ans et coûter quelque USD 0,86 milliards (JPY 70 milliards).

Grâce à notre intervention d’urgence, la ville n’a pas subi de refoulements majeurs. Nous avons terminé l’examen de notre réseau de canalisations de 4500 km, aidés d’autres grandes villes du pays. La remise en état avance bien, et nous sommes prêts à partager les enseignements de cette expérience avec d’autres.

Enseignements tirés

Cette catastrophe a mis en évidence qu’il était nécessaire d’améliorer la gestion des risques, des ressources et des situations de crise. Nous avons clairement vu que de nombreux services publics de l’eau au Japon n’avaient pas mis en œuvre de systèmes de management du risque, et que l’idée même de management du risque n’avait pas été totalement comprise.

Les leçons que nous avons su tirer de l’expérience récente de Minamigamo doivent maintenant être reportées sur le système de management des services publics de l’eau. La normalisation est l’un des outils les plus efficaces pour appliquer ces leçons au système de management d’une organisation. Dans le cas de l’usine d’assainissement des eaux usées de Minamigamo, comme évidemment pour tout service des eaux, ISO 24511:2007, Activités relatives aux services de l’eau potable et de l’assainissement – Lignes directrices pour le management des services publics de l’assainissement et pour l’évaluation des services fournis, apparaît comme la norme la plus pertinente et la plus urgente à adopter.

La norme ISO 24511 a été élaborée par l’ISO/TC 224, Activités de service relatives aux systèmes d’alimentation en eau potable et aux systèmes d’assainissement – Critères de qualité du service et indicateurs de performance. Cette Norme internationale fournit des lignes directrices pour les services publics de l’eau, que leur propriété et leur management soient publics ou privés. Elle aborde tous les systèmes d’assainissement dans leur totalité, quel que soit leur niveau de développement (par exemple les latrines à fosse, les installations autonomes, les réseaux de distribution et les installations de traitement).

Une nouvelle norme de système de gestion de crise

La gestion des ressources et des risques lorsque des catastrophes naturelles se produisent est explicitement mentionnée dans la norme comme un des éléments nécessaires entrant dans le cadre de la gestion des services publics de l’assainissement. L’ISO/TC 224 continue d’approfondir son travail sur la gestion des ressources et des crises appliquée aux services publics de l’eau, et participe à de nouveaux projets relatifs à l’approvisionnement en eau potable et aux systèmes d’assainissement.

Le comité technique encourage en particulier une large mise en œuvre des systèmes de management qui permettent aux services publics de l’eau de se préparer aux catastrophes avec l’aide de la normalisation. Ainsi, l’ISO/TC 224/GT 7, Gestion de crise des services publics de l’eau, travaille actuellement à la rédaction d’une norme de système de gestion de crise qui devrait apporter des conseils précieux pour faire face à des catastrophes.

Forts de leur expérience, les services des eaux nippons contribuent à l’élaboration de cette nouvelle norme et à un système efficace de gestion des crises dans ce secteur. L’objectif est de donner au secteur de l’eau les moyens, avec les normes ISO et d’autres normes pertinentes, d’appliquer des mesures pour se prémunir contre les catastrophes.

Tetsuya Mizutani
Tetsuya Mizutani
Responsable, Bureau de la Stratégie de gestion des ressources, Section Planification des activités
Département de gestion de l’assainissement de la ville de Sendai
Japon

Tetsuya Mizutani est Responsable, Bureau de la Stratégie de gestion des ressources, Section Planification des activités, au sein du Département de gestion de l’assainissement de la ville de Sendai, au Japon. Il dirige un projet visant l’application d’un système de gestion des ressources aux réseaux d’assainissement de la ville et est membre du comité national de l’ISO/TC 224, Activités de service relatives aux systèmes d’alimentation en eau potable et aux systèmes d’assainissement – Critères de qualité du service et indicateurs de performance, GT 6, Gestion des ressources, et de l’ISO/PC 251, Gestion des ressources, GT 2, Exigences et conseils d’utilisation.