Les normes ISO aident à résoudre les problèmes soulignés par la Journée mondiale de l'eau

Lu en quelques minutes

Cet article appartient à nos archives.

Mots clés : 
Eau
Publié le
Partager sur , ,

Le thème de cette année, «Faire face à la pénurie d'eau», fait ressortir la nécessité de renforcer la coopération afin d'assurer une gestion durable, efficace et équitable de ressources hydriques rares, que ce soit localement ou à l'échelle internationale.

Selon les Nations Unies, qui organisent la Journée mondiale de l'eau, «qu'il s'agisse des déséquilibres entre les disponibilités et la demande, de la dégradation de la qualité des eaux souterraines et des eaux de surface, de la concurrence intersectorielle, des différends interrégionaux et internationaux, la question centrale est de savoir comment faire face à la pénurie d'eau.»

Les deux comités techniques de l'ISO qui développent des Normes internationales pour l'eau et les questions connexes sont l'ISO/TC 147, Qualité de l'eau, et l'ISO/TC 224, Activités de service relatives aux systèmes d'alimentation en eau potable et aux systèmes d'assainissement – Critères de qualité du service et indicateurs de performance.

L'ISO TC/147, créé en 1971, est responsable de la normalisation dans le domaine de la qualité de l'eau, y compris la définition des termes, l'échantillonnage, les mesures des caractéristiques de l'eau et leur expression. 33 pays participent à ses travaux, 47 autres pays sont observateurs ainsi que 20 organisations internationales, notamment des institutions spécialisées des Nations Unies comme l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Ensemble, ils développent un consensus international sur des processus normalisés permettant une compréhension commune des problèmes de qualité de l'eau entre pays qui partagent une même ressource – rivière, lac ou mer. De plus, la pénurie d'eau douce fait de la surveillance de la qualité de l'eau un problème mondial.

A ce jour, le TC 147 a élaboré 229 normes dont un certain nombre servent de base pour les législations nationales sur la maîtrise de la qualité de l'eau. Les bénéficiaires de ces travaux sont notamment: les autorités publiques et les organismes réglementaires, les industries qui consomment de l'eau pour leurs opérations de traitement, les laboratoires et les consultants engagés dans les activités de surveillance, les entreprises du bâtiment et les citoyens en général.

L'ISO/TC 224 a été créé en 2001 dans le but d'élaborer des lignes directrices pour les services relatifs aux systèmes d'alimentation en eau potable et aux systèmes d'assainissement. 31 pays participent à ces travaux, 18 autres sont observateurs ainsi que huit organisations internationales ou régionales, y compris des organisations représentant les consommateurs et les PME.

Ce comité technique élabore des normes conçues pour aider les autorités et les opérateurs à obtenir une eau de qualité afin de répondre aux attentes des consommateurs et aux principes du développement durable.

Les domaines abordés incluront l'évaluation de la qualité et les indicateurs de performance pour mesurer les résultats du service et contribuer ainsi à un meilleur fonctionnement et à une meilleure gestion des services. Les normes contribueront à la préservation des ressources en eau en augmentant l'efficacité des services de distribution et en réduisant les fuites dans les systèmes d'alimentation, prévenant ainsi des pertes inutiles.

Trois documents de l'ISO/TC 224 sur les activités de services relatives à l'eau potable et aux eaux usées sont actuellement au stade de projets de Normes internationales  :

  • ISO/DIS 24510, lignes directrices pour l'amélioration et l'évaluation du service aux usagers;
  • ISO/DIS 24511, lignes directrices pour la gestion et l'évaluation des services d'assainissement, et
  • ISO/DIS 24512, lignes directrices pour la gestion et l'évaluation des services d'eau potable.

Les travaux de l'ISO/TC 147 et de l'ISO/TC 224 aideront à atteindre les objectifs de la communauté internationale qui, à la suite du troisième Forum mondial de l'eau à Kyoto en mars 2003, s'est engagée à améliorer la gouvernance des services d'alimentation en eau potable et des services d'assainissement et à en faire une priorité pour le renforcement des capacités dans les collectivités locales.

Pour Alan Bryden, Secrétaire général de l'ISO, «plus d'un milliard de personnes dans le monde n'ont pas accès à une eau potable sûre et plus de deux milliards ne bénéficient pas de systèmes d'assainissement. Aussi l'ISO s'attache-t-elle, à travers son réseau de membres nationaux et d'experts techniques, à aider à résoudre les problèmes de pénurie et de qualité de l'eau par le développement et la promotion de Normes internationales, contribuant ainsi à réaliser les Objectifs du millénaire pour le développement des Nations Unies.»


PRESS CONTACT

contact pour la presse

press@iso.org

Journaliste, blogueur ou rédacteur ?

Vous souhaitez obtenir des informations exclusives sur les normes, ou simplement en savoir plus sur ce que nous faisons ? Contactez notre équipe ou consultez notre dossier médias.

Suivez l'actualité de l'ISO

Inscrivez-vous à notre Newsletter (en anglais) pour suivre nos actualités, points de vue et informations sur nos produits.